TOLIARA (Tuléar)

image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image

Tuléar, surnommée la “Cité du Soleil”, se trouve au bout de la RN7. Destination touristique phare du Sud-Ouest de Madagascar, la ville balnéaire vous surprend avec ses somptueuses plages de sable blanc, ses kilomètres de lagons propices à la baignade et la plongée dans le Canal du Mozambique.
D’Itampolo au sud à Morombe au Nord de Tuléar, de nombreuses infrastructures hôtelières vous promettent un séjour inoubliable : Anakao, Ifaty, Mangily, Ankasy, Andavona, Andavadoaka… autant de lieux paradisiaques.
La région de Tuléar est une terre d’aventures : activités nautiques, plongée, excursions en pirogue, safaris baleines, randonnées… La faune et la flore participent aussi à l’émerveillement !


Province de Tuléar (superficie 161 405 km2)

- Région de Menabe
Belo sur Mer
Belo-Tsiribihina
Morondava
- Région d’Atsimo-Andrefana
Morombe
Tuléar (Toliara)
- Région d’Androy
Ambovombe
- Région d’Anosy
Fort-Dauphin (Tolagnaro)

Région de Tuléar : Atsimo-Andrefana

Ethnies

Tuléar réunit plusieurs ethnies.

Climat

Plus de 300 jours d’ensoleillement par an.
Un climat généralement sec avec des pluies irrégulières, ce qui a favorisé le déploiement d’une végétation typique des régions sèches avec des arbres épineux et des baobabs, nécessitant peu d’eau.

Rejoindre Tuléar

- Par la route : environ 20h de route en voiture ou taxi-brousse depuis la capitale (950 km).
- Par avion

Vie sociale

Ambiance tropicale dans la région, où l’on aime s’amuser jusqu’au petit matin.
De nombreux hôtels sont implantés à Ifaty-Mangily et Anakao notamment, à proximité des villages de pêcheurs et proposant des activités en mer : plongée, safaris baleines, pirogue…
Les restaurants regorgent de produits locaux et de qualité, des poissons et fruits de mer.

Une faune endémique

Tortues, lémuriens nocturnes, reptiles, oiseaux, baleines en saison de reproduction (de juillet à septembre).

A visiter

image

Jardin de la Mer

Jardin public, lieu de détente face à la mer et à proximité de l’Alliance Française.

image

Marché de l’Artisanat et des Coquillages

Marché animé et pittoresque.

image

Plage de la Batterie

Seul lieu de baignade à proximité de la ville, la plage de la Batterie est un lieu de détente et romantique, avec ses dunes et son coucher du soleil sur la mer.

image

Musée Art et traditions populaires

Situé au centre-ville, le musée retrace l’histoire des ethnies qui peuplent le Sud de Madagascar. Objet phare du musée : un œuf d’aepyornis, l’oiseau éléphant dont l’espèce s’est éteinte vers l’an 1000.

image

Institut halieutique

Avec ses pièces rares comme le coelacanthe, un poisson fossile, cet institut est une source de curiosités pour les amateurs du monde maritime.


A visiter dansles environs

image

Banian de Miary

A 7 km à l’Est de Tuléar, en bordure du fleuve Fiherenana, Miary est réputé pour son banian sacré de la dynastie Masikoro.

image

Les 7 lacs

Pour atteindre les 7 lacs à 70 km à l’Est de Tuléar, partir du village d’Ambohimahavelona, passer par une piste longeant la vallée de l’Onilahy bordée par des villages Mahafaly, traverser la forêt où vivent des lémuriens, jusqu’à Ifanato.

image

Arboretum d’Antsokay

Cet arboretum est une prouesse botanique à 12 km au Sud-Est de Tuléar : il abrite près de 1000 espèces de plantes dont 90 % sont endémiques et préservées ainsi de l’extinction.

image

Gisements de pierres précieuses

Le grand Sud de Madagascar est très riche en pierres précieuses et semi-précieuses : saphir, émeraude, tourmaline, aigue-marine, opale, grenat, plus de 20 variétés de pierres sont actuellement extraites dans la région de Tuléar. Régulièrement, de nouveaux gisements sont découverts.

image

Baobabs

Ces immenses arbres en forme de bouteille ou encore, selon les croyances populaires, ces arbres montés à l’envers peuvent atteindre plus de 25 mètres de hauteur voire en largeur. 7 des 8 espèces de baobabs se trouvent le long du littoral. Voir Adansonia za et la réserve Reniala d’Ifaty qui héberge notamment un baobab en forme de théière. Un baobab peut contenir jusqu’à 10 000 litres d’eau. On apprécie ses fruits nutritifs, son huile pour faire des Cosmétiquess anti-âge et les fibres de son écorce pour fabriquer de la corde.

image

Réserve spéciale de Bezaha Mahafaly

La Réserve spéciale de Bezaha Mahafaly se situe au Sud-Est de Tuléar. Elle est gérée par l’École supérieure des sciences agronomiques et forêts, en collaboration avec Madagascar National Parks. C’est un centre de formation et de recherche autour de la forêt aride et épineuse, une savane herbeuse, un canyon, des zones sableuses et rocailleuses. Les forêts abritent des espèces de lémuriens diurnes (propithèques et makis) et nocturnes (Lepilemur et Microcèbes), plusieurs espèces de serpents et de tortues, plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux, beaucoup d’insectes, de papillons et de coléoptères.
Les tombeaux du peuple Mahafaly sont décorés avec des sculptures funéraires en bois Aloalo et des cornes de zébus. Un gisement de sel gemme approvisionne en sel les villages aux alentours.

image

Aire protégée de Tsinjoriake

L’Aire protégée de Tsinjoriake dont la gestion est assurée par l’association communautaire TAMIA avec l’appui du Programme Germano-Malgache pour l’Environnement/GIZ se situe à 15 km de Tuléar. Plusieurs plantes aux propriétés médicinales ont été répertoriées.
Les grottes de Binabe et de Sarodrano invitent à découvrir des rites cultuels, la forêt de moringa à rencontrer des makis.
L’aire protégée fait le bonheur des birdwatchers. S’y trouvent 7 des 10 espèces d’oiseaux endémiques du Sud de Madagascar : vanga, aigrettes, hérons, flamants roses…

image

Anakao

Anakao est un petit village de pêcheurs sur la côte Sud-Ouest de Madagascar. On y organise des plongées inoubliables pour admirer le corail et la faune maritime. Les activités nautiques attirent sportifs et aventuriers : surf, kitesurf, safaris baleines en saison…

image

Parc national Tsimanampesotse

Cinq circuits sont disponibles et ouverts aux visiteurs.
- Le circuit Andaka : une promenade aux abords du Lac Tsimanampesotse, découverte des oiseaux aquatiques et endémiques.
- Le circuit Tsiamaso : un sentier botanique, la grotte Mitoho où se trouvent les poissons aveugles, la grotte aux lémuriens, le baobab millénaire et le gouffre.
- Le circuit Emande : une vue panoramique sur le lac. On y observe les traditions funéraires de la population.
- Le circuit Andalamaike : propice à l’activité trekking.
- Le circuit de plongée spéléologique est ouvert aux plongeurs confirmés.

image

Lagons d’Ifaty et Mangily

À une heure de piste de Tuléar, se situe le célèbre lagon d’Ifaty. Les villages balnéaires d’Ifaty et de Mangily offrent l'opportunité de pratiquer différentes activités : plongée, pêche, safaris baleines, promenades en charrette à zébus ou à cheval.

image

Réserve Reniala

Près du village de Mangily, au PK27 sur la RN9, la réserve privée Reniala s’étale sur plus de 60 ha. Accompagnés de guides locaux, vous visiterez des sentiers botaniques de plantes endémiques, découvrirez la faune locale et vivrez un moment inoubliable au milieu de baobabs centenaires voire millénaires.

image

Salary

Salary est une baie calme et magnifique, proposant des prestations hôtelières haut de gamme.

image

Mikea, ethnie, forêt et parc

Dans la forêt sèche qui s’étend jusqu’au Sud de Morombe vit une population mythique : les Mikea. Réputés pour leurs dons de guérisseurs, les Mikea vivent en harmonie avec la nature, perpétuent leur culture traditionnelle et rudimentaire.
Le Parc national Mikea se trouve entre les districts Toliara II et Morombe. Il s’étend sur 120 km de long, il est limité par la rivière Manombo et le fleuve Mangoky. Il renferme une forêt dense sèche, des lacs et marais, une faune aquatique, des lémuriens… Des espèces endémiques et protégées.

image

Morombe

On aime sa grande plage et le lac Ibotry à 60 km au Sud et réputé pour son avifaune.

image

Massif du Makay

Le massif du Makay reste encore méconnu. Pourtant c’est un site exceptionnel qui s’étend sur plus de 5 000 km2. Massif de grès jaunes, le Makay est issu de l’érosion d’immenses massifs de roches cristallines il y a plusieurs centaines de millions d’années. C’est un sanctuaire vierge où la vie s’est développée en totale autarcie. Le Makay est devenu le nouveau terrain de jeu des grands aventuriers amateurs d’espaces à explorer.

Les cookies nous permettent de personnaliser votre expérience web sur ce site et orienter le contenu vers vos centres d'intérêt. En savoir plus