Fort-Dauphin (Tôlagnaro)

image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image

Fort-Dauphin ou Tôlagnaro : la magnificence du Sud-Est de Madagascar

Fort-Dauphin ou Tölagnaro est une ville du Sud-Est de Madagascar célèbre pour ses paysages et sa nature luxuriante, sa chaîne de montagnes, le contraste de ses forêts sèches et pluvieuses, ses plages de sable blanc.

Ethnies : Tanôsy, Bara et Tandroy

Les Tanôsy vivent vers Fort-Dauphin.
Les Bara habitent à Betroka.
Les Tandroy vivent à Amboasary.

Climat

À la fois chaud et aride (influence du Sud) et tempéré et humide ( influence de l’Est).

Comment s’y rendre

- Par avion
Depuis Madagascar : Madagascar Airlines, www.madagascarairlines.com
Depuis la Réunion : Air austral, www.air-austral.com
- Par la route
En suivant la RN7 puis la RN13, la RN10.

Une diversité d’offres touristiques

- Tourisme d’affaires : de nombreux projets de développement attirent les ONG et sociétés privées.
- Tourisme événementiel : la foire économique et culturelle, le festival Sambaraha, Ankoba Mihisa Riaky… ont lieu chaque année en présence d’artistes Malagasy donnant un caractère festif à Fort-Dauphin
- Tourisme de découverte, nature et observation : forêts, montagnes et plages offrent une diversité naturelle à découvrir. On aime principalement la plage de Libanona, le village de Hôvatraha, la baie de Lokaro, le lac Anony, les aires protégées et le Pic Saint Louis.
- Tourisme balnéaire, détente et relaxation : un séjour agréable et de bien-être
- Tourisme sportif : Fort-Dauphin est réputé pour ses spots de surf, planches à voile et kitesurf. Côté terre, on apprécie les trekking, les randonnées en vélos, motos et quads.
- Tourisme culturel : la population Tanôsy a su préserver sa culture, ses chants et danses traditionnels. Fort-Dauphin est la combinaison d’une culture locale, européenne et indienne.
- Tourisme durable et écotourisme : une abondance d’aires protégées, la préservation de la faune et de la flore endémiques, des forêts naturelles et d’un écosystème unique.
- Tourisme scientifique : les centres de recherche recensent, analysent et trouvent encore de nouvelles espèces.
- Agritourisme : la région Anôsy est abondante en épices (baies roses, vanille, piment et poivre), miel et fruits, mais aussi en langoustes, produit phare de la mer, et zébus, animal emblématique dont on tire parti pour sa viande et l’artisanat et qui fait l’objet d’une codification culturelle et sociale.
- Tourisme gastronomique : avec ses richesses halieutiques (langoustes, huîtres, crevettes, sardines, thons…), ses fruits et légumes et ses épices en abondance, la région Anösy est un régal pour les papilles.

A découvrir

image

Agnalapatsy

Suivre la RN13 en direction de Ranopiso, environ 2 heures de piste. Ankoba ou Baie des Portugais est une plage magnifique d’où l’on observe les pêcheurs en pirogues. Jadis, un port pour les Portugais et les pirates. Aujourd’hui, un lieu paradisiaque.
La grotte Andavaky d’Andrahoma est encore à l’état sauvage : un décor céleste, des coraux colorés, une vie maritime perceptible dans les eaux translucides.

image

Aire protégée de Tsitongambarika

La forêt de Tsitongambarika est une forêt humide importante pour la conservation des oiseaux. Elle attire de nombreux botanistes grâce à ses végétations primaires, sa forêt de basse altitude, ses milliers d’espèces endémiques (bois précieux, palmiers, orchidées)… Pour y accéder, suivre la RNT12A vers le Nord de Fort-Dauphin jusqu’au village de Laboakoho. Puis prendre une pirogue ou un bateau pour rejoindre Ampasy. Puis finir par une randonnée.

Voir : Aire protégée de Tsitongambarika

image

Ambinanibe

Le lac d’Ambinanibe se trouve à 9 km de Fort-Dauphin en direction du port d’Ehoala. Ambinanibe signifie “la grande embouchure”, car le lac et l’Océan Indien se rejoignent à cet endroit. Spot rêvé pour les surfeurs avec des vagues à la hauteur de leur espérance.

image

Plage d’Ankoba

À proximité du centre-ville, la plage d’Ankoba est le rendez-vous des amateurs de la vie balnéaire et des surfeurs. On peut y louer des planches de surf et prendre des cours. On apprécie les longues promenades à pied ou en quad. C’est la plage la plus animée.

image

Plage Monseigneur

Avec ses vagues impressionnantes, la plage Monseigneur fait le plaisir des surfeurs.

image

Domaine de la Cascade Manatantely

À environ 40 minutes de Fort-Dauphin, le site privé de la Cascade Manatantely est une aire protégée pour préserver la biodiversité endémique des lieux, faune et flore. Les piscines naturelles où l’on peut se baigner, la forêt humide et la forêt primaire de basse altitude constituent un paysage de carte postale. Les amoureux de nature apprécient de suivre les circuits forestiers.

Voir : Domaine de la Cascade Manatantely

image

Port Ehoala

À 10 minutes de Fort-Dauphin, le port d’Ehoala accueille les paquebots de croisière. La plage attire les planchistes et adeptes du farniente au soleil.

image

Fort des Portugais

Le fort des Portugais ou Andragnovato (signifiant « maison de pierre ») se trouve au confluent de la rivière Ifaho et du lac Ambinanibe. Construit en 1505 par des marins portugais, il a été détruit en 1545 à la suite d’un affrontement avec la population locale. Ce fort est la plus vieille édification faite par des Européens à Madagascar.
Pour s’y rendre, contacter l’hôtel La Croix du Sud proposant transport et guidage : +261 32 05 416 84 / croixsud@madagascar-resorts.com

image

Hôvatraha, village des pêcheurs

Visite touristique très prisée, le village Hôvatraha est accessible par la voie terrestre ou la voie fluviale. On y rencontre les pêcheurs, contemple la plage de Farasaka, entame un trekking en suivant les criques… Tout invite à l’émerveillement.
Juste derrière une petite colline se trouve la Baie des amoureux.

image

Parc Saiadi

Situé à 6 km de Fort-Dauphin, ce site de conservation de 40 ha concentre des espèces de plantes : palmiers, eucalyptus, palissandre, oreilles d’éléphants, litchis, manguiers, orchidées, pachypodium, ravinala (arbres de voyageurs), bambo, népenthes (plante carnivore)… Une balade en canoë permet d’observer les mangroves et la faune endémique : crocodiles, tortues, lémurs bambous, oiseaux… La nuit, les microcèbes roux et gris et les chirogales sont visibles.
Pour visiter, contacter l’hôtel La Croix du Sud proposant transport et guidage : +261 32 05 416 84 / croixsud@madagascar-resorts.com

Voir : Parc Saiadi

image

Réserve de Berenty

Site de référence pour les scientifiques du monde entier, la Réserve de Berenty abrite plus de 2 000 lémuriens qui y vivent en toute liberté, 102 espèces d’oiseaux et plus de cent autres espèces : reptiles, tortues, chauves-souris…
Pour visiter, contacter l’hôtel La Croix du Sud proposant transport et guidage : +261 32 05 416 84 / croixsud@madagascar-resorts.com

image

Lac Anony

En suivant la RN13 jusqu’à Amboasary Atsimo, on rejoint le lac Anony après 23 km de piste. Un paysage magnifique : des dunes de sable, les falaises et les flamants roses invitent à l’émerveillement.

image

Lagnorano

Une balade en pirogue est l’une des activités préférées des touristes. Elle permet de découvrir la faune et la flore endémiques aux abords du lac Lagnorano. Un guide local vous racontera la légende autour de ce lac : des devins venant du nord de Fort-Dauphin fatigués et assoiffés auraient demandé de l’eau. On leur refusait toute bienveillance sauf une vieille dame du village qui leur aurait apporté l’eau nécessaire. En réaction au manque d’hospitalité, les devins inondèrent le village, englouti par les eaux souterraines et de pluie. La légende précise qu’ils sauvèrent la vieille dame généreuse.

image

Libanona

À 5 minutes du centre-ville, la plage de Libanona est un site incontournable de Fort-Dauphin. Baignades, bronzage et promenades les pieds dans l’eau : cette plage est un paradis pour les touristes. Tout du long, des restaurateurs en tous genres égaieront vos journées en plaisirs culinaires et gustatifs.

image

Baie de Lokaro

La baie de Lokaro se trouve en forêt, mer et montagne. Un ravissement pour les amateurs de nature. Il faut compter environ 45 minutes de marche à pied depuis le village des pêcheurs Hôvatraha pour rejoindre la baie

image

Musée Fort-Flacourt

Le musée Fort-Flacourt raconte l’histoire et la culture des peuples d’Anôsy, revient sur leurs liens avec les Français et les Portugais, explique l’exil des Malgaches vers l’île Bourbon, c’est-à-dire la Réunion. Pour visiter : +261 34 36 846 98 / museeflacourt@gmail.com

image

Nouvelle Aire Protégée de Mandena

Mandena signifie « qui mouille ». Cette aire protégée de 430 hectares est un site d’expérimentation de restauration écologique : pépinières et graines, 414 espèces végétales, 44 espèces d’oiseaux, 40 espèces de reptiles, 23 espèces d’amphibiens et les lémuriens. Les villageois pratiquent le tressage de mahampy (sorte de roseaux) pour confectionner paniers, nattes et chapeaux et construisent des maisons en bois à partir des fibres végétales, lianes et ravinala.

Voir Nouvelle Aire Protégée de Mandena

image

Parc national d’Andohahela

Classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, Andohahela se constitue de 5 sommets de plus de 1500 mètres d’altitude. Le Parc a une superficie de 76 ha. Il représente la diversité biologique de l’extrême Sud-Est de Madagascar. On y rencontre le lémurien à collier roux et le microcèbe (le plus petit lémurien nocturne). On visite généralement 3 sites : Tsimelahy, Malio, Ihazofotsy desquels on a une vue imprenable sur la vallée. Chaque circuit est la promesse de paysages spectaculaires et pittoresques.

Voir : Parc national d’Andohahela

image

Pic Saint Louis

Haut de 529 mètres d’altitude, le Pic Saint Louis offre une vue magnifique sur la ville, surtout au moment du coucher du soleil. L’ascension est assez sportive. Au sommet, on admire la baie de ranofotsy, les nappes du Vinagnindriaky, Vinanibe et Vinanikely, la ville de Fort-Dauphin, les lacs Amparihy et Lagnorano.

image

Réserve de Nahampoana

Fondé en 1870 par Marchal Auguste, le parc s’est transformé en un jardin d’acclimatation pour toutes les espèces de plantes introduites à Madagascar. Située à 7 km de Fort-Dauphin, la réserve se visite à pied ou en pirogue. L’on peut y séjourner la nuit pour une expérience inédite à proximité des lémuriens.

Voir : Réserve de Nahampoana

image

Sainte-Luce

Sainte-Luce ou Magnafiafy est un pittoresque village de pêcheurs. Il s’agit de suivre la RN12 jusqu’à Mahatalaky pour rejoindre 3 villages touristiques Magnafiafy, Ampanasantomboky et Ambandriky. Sur place, profiter des produits de la pêche et de l’artisanat Malagasy.

image

Baie d’Italy

En passant par Manambaro, puis à Sarisambo, vous rejoignez la Baie d’Italy. Saisissez l’occasion pour visiter la route d’Ambatotsirongorongo. La Baie d’Italy est une invitation à la détente avec son lagon et son sable blanc.

image

Arboretum de Ranopiso

Sur la RN13, à 35 km de Fort-Dauphin, l’Arboretum de Ranopiso est le principal conservatoire botanique de la région Anôsy. Le site abrite plus de 360 espèces de plantes endémiques dont certaines sont transformées en huiles essentielles pour les produits Cosmétiquess et de santé.

Voir : Arboretum de Ranopiso

image

Cap Sainte-Marie

Le Cap Sainte-Marie se situe à l’extrême Sud de Madagascar/ On y rencontre des tortues radiées. C’est de ce site que l’on peut aussi, en saison (de juillet à septembre), admirer les baleines à bosse migrant dans les eaux chaudes de l’Océan Indien pour se reproduire.

Les cookies nous permettent de personnaliser votre expérience web sur ce site et orienter le contenu vers vos centres d'intérêt. En savoir plus