IFATY, MANGILY et AMBOHIMAILAKA

Ce sont des villages balnéaires à 30 km environ de Tuléar. A part la pêche, les plongées, le snorkeling, la découverte de la Faune et la Flore est un atout supplémentaire qu’offre ces
villages. La région abrite quelques espèces d’oiseaux rares et les ornithologues y trouveront leur plaisir.

ANDREVO

Ce site d’intérêt biologique au nord de Toliara à PK 32 s’impose sur une plaine littorale sableuse. La forêt présente de nombreuses espèces caractéristiques dues à la végétation du sud. Parmi les plus frappants sont les Didieria madagascar iensis, leurs tiges dressées, et couvertes de longues épines, de baobabs à tronc rouges (Adansonia rubristipa) et à tronc gris (A. za), des Euphorbia dont les branches raides sont coupées pour nourrir les boeufs en temps de sécheresse.

SALARY

Une baie calme et magnifique.

MOROMBE

Morombe, par sa situation, permet aux amoureux de la mer de pratiquer des activités nautiques aussi diverses que les excursions
en bateau sur la barrière de corail et les îles environnantes, l’exploration (snorkling) ou la chasse sous-marine sur le récif, le windsurf, le surf ou la pêche au gros. Dans le domaine de l’écotourisme, on peut aussi prendre la piste jusqu’ à Andavadaoka, un village vezo typique, ou visiter la forêt de baobabs géants dont certains sont sacrés et plusieurs fois millénaires,
ou encore s’adonner à l’observation des animaux et des oiseaux dont beaucoup sont endémiques, tout cela dans le respect de l’environnement et de ses habitants.

LE MASSIF DU MAKAY

Situé à la frontière Sud Est de la région du Menabe, près de Malaimbandy, le massif du Makay reste encore méconnu. Pourtant c’est
un site exceptionnel, différent mais aussi merveilleux que les Tsingy de Bemaraha. Il s’étend sur plus de 5000 Km². Le Makay,
massif de grès jaunes, est issu de l’érosion d’immenses massifs de roches cristallines il y a plusieurs centaines de millions d’années. Il est formé de hauts plateaux couverts en partie de forêts ou de végétations de l’ouest malgache et de très profonds canyons où l’on trouvera une végétation de type humide comme dans l’est de Madagascar. C’est un sanctuaire vierge où la vie s’est développée en totale autarcie durant des millions d’années. Ainsi le Makay est le nouveau terrain de jeu des grands aventuriers amateurs d’espaces à explorer.