11 / 100 SEO Score

Visite en ville

Choix d'un professionnel

La ville n’a rien d’exotique, mais a son charme particulier avec ses maisons en mur de briquettes de couleur rouge ocre, ses toits en tuiles, ses collines sacrées, ses ruelles pavées. C’est l’unique ville du pays où sont concentrésles édifices et stèles, et autres monuments qui symbolisent son histoire.

LES COLLINES SACRÉES

Certaines constituent des parcs culturels, endroits pour se réoxygéner, promenades et randonnées :
– Ilafy
– Namehana
– Ambohitrabiby
– Ambohimanga
– Merimandroso
– Ambohidratrimo
– Antsahadinta

LES PALAIS

Le Palais de la Reine ou Rova

Situé au sommet de la colline d’Analamanga, il fut la résidence des Rois et Reines du 17ème au 19ème siècle. Ravagé par l’incendie du 6 no- vembre 1995, il est en cours de restauration.

Le Palais d’Ambohitsorohitra

A l’origine, fut construit pour servir d’habitation et de bureaux pour le Résident Général de France. Actuellement, il est devenu un lieu de travail du Président de la République.

Le Palais d’Andafiavaratra

Ancien Palais du Premier Ministre Rainiharo, rem- placé par la suite par le Premier Ministre Rainilaiarivony.
Actuellement, c’est un musée.

LES MUSÉES.

MUSÉE D’ART ET D’ARCHÉOLOGIE À ISORAKA :

On y trouve une collection d’objets ethnogra- phiques et archéologiques.

MUSÉE D’ETHNOLOGIE ET DE PALÉONTOLOGIE DE TSIMBAZAZA :

Dans l’enceinte du Parc Botanique et Zoolo- gique.

MUSÉE NATIONAL DE GÉOLOGIE :

Dans l’enceinte de la Direction des Mines et de Géologie à Ampandrianomby.

CENTRE D’ART ET D’ARCHÉOLOGIE :

A l’espace Rarihasina Analakely.

MUSÉE DES PIRATES TSARALALANA


LES TEMPLES ET CATHÉDRALES

Quelques édifices religieux, originaux par leurs architectures et leurs histoires :

LE TEMPLE D’AMBATONAKANGA

Bâti en 1867, 1er bâtiment en pierre de la Capitale, Temple où furent détenus les chrétiens persécutés avant d’être suppliciés.

LA CATHÉDRALE ANGLICANE SAINTLAURENT

Bâtie en 1883, dans le cadre de la rivalité entre les missions religieuses étrangères.

LE TEMPLE DE FARAVOHITRA

Bâti en pierre en 1870, en souvenir des martyrs chrétiens malagasy brûlés vifs à cet endroit, l’une des suppliciées avait accouché dans les flammes.

LA PAROISSE INTERNATIONALE D’ANDOHALO

Construite en pierre en 1883, consacrée jusqu’à maintenant au culte en langue française.

LE TEMPLE D’AMBOHIPOTSY

Bâti en 1863, en architecture typiquement anglaise.

LA CATHÉDRALE CATHOLIQUE D’ANDOHALO

Bâtie en 1873, en architecture gothique et romane.

LE TEMPLE LUTHÉRIEN

Bâti en 1875, 1er Temple de la Mission luthérienne de Norvège.

LES STÈLES

A citer entre autres :
– La Stèle du 1ER PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE à Antaninarenina, située devant celle de l’Indépendance.
– L’ANGE NOIR du Lac Anosy, le plus célèbre, monument érigé en 1927 à la mémoire des soldats malgaches morts pendant la guerre de 1914 à 1918.
– La Stèle Commémorative de l’INSURRECTION DE 1947 à Ambohijatovo.
– La Stèle du Grand nationaliste JEAN RALAIMONGO sur l’Avenue de l’Indépendance à Analakely.

LES ESCALIERS

Constructions symboliques de la capitale : – les plus fréquentés sont les deux escaliers face-à-face comme deux sosies, l’un relie Analakely et Antaninarenina, lieu de découverte des confectionneurs manuels de cachets à partir de résidus de caoutchouc, c’est impressionnant ! et l’autre Analakely à Ambondrona. – le plus long est celui reliant Mahamasina pour aboutir à la Cathédrale d’Andohalo.


LES TUNNELS

Ils sont au nombre de deux et restent fonctionnels jusqu’à ce jour : – le Tunnel d’Ambohidahy (creusé de 1914 à 1924) – le Tunnel d’Ambanidia (creusé de 1932 à 1937)

AUTRES MONUMENTS HISTORIQUES

LE TOMBEAU DES PREMIERS MINISTRES

(une tombe monumentale en pierre, classée monument historique à l’époque, sis à Isoraka).

LE PALAIS DE JUSTICE D’AMBATONDRAFANDRANA

Situé à la haute ville, bâtiment de pierre construit en style des temples grecs. Un lieu où les premiers Rois rendaient justices.

LES ESPLANADES

– Celle d’Analakely, est célèbre de par son histoire. Avant, c’était l’emplacement du marché du Zoma. Le célèbre marché réputé le plus grand à ciel ouvert dans le monde entier. – L’Esplanade d’Antaninarenina : lieu incontournable, où sont concentrées les bijouteries. – L’Avenue du 18 juin à Analakely abrite aussi quelques magnifiques bijouteries.

LES MARCHES TRADITIONNELS

Du temps des Rois, chaque jour de la semaine (sauf le dimanche) un quartier de la ville accueillait le marché. Cette tradition est encore gardée de nos jours et on y trouve de tout, partant des légumes, fruits, meubles, brocantes, habillement …
– le lundi à Ambohimanarina
– le mardi à Besarety
– le mercredi à Andravoahangy
– le jeudi, le plus grand est à Mahamasina
– le vendredi (le zoma) supprimé, est maintenant réparti à des endroits différents : au marché Pochard (artisanat et confection), à Petite vitesse (fruits, légumes, boucherie, plantes médicinales, …), au Coum 67ha (meubles, habillement), Ambodin’Isotry (les tissus), Anosy (poterie, fleurs, linceuls…).

Aux pavillons d’Analakely avec leurs fameux toits en tuiles, on y trouve de tout (habillement, artisanat, produits alimentaires, boucheries…)
– Le Samedi à Isotry.

LES MARCHES DE L’ARTISANAT

Ouverts tous les jours : – le marché de la route digue vers l’aéroport – le marché d’Andravoahangy – le village artisanal du CENAM à 67 Ha où se trouvent quelques boutiques – les nombreuses boutiques et ateliers d’artisanat se trouvent en ville ou en périphérie, méritent un détour car la plupart offrent des produits originaux voire haut de gamme.

LES PARCS ET ZOOS

Ces parcs sont publics ou privés, situés en ville ou un peu retirés, et leur accès est payant.
– Le plus grand est le Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza (public).
– Le Croc Farm à Ivato : parc privé spécialisé dans l’élevage de crocodiles et la fabrication des articles en peau de croco.
– Le Parc Gasikara de l’Hôtel le Carat à Ambatofotsy (21 km de Tanà sur la RN 7). Parc de 3 Ha où une partie de la faune et la flore du pays est représentée.
– Le Parc Tsarasaotra (à 4 km du centre ville) d’une superficie de 27 ha.
– Le Lemur’s Parc, situé à une vingtaine de kilomètres hors de la ville sur la RN 1.


LOISIRS

Quelques adresses utiles :

Les clubs sportifs :

En ville
– Association Culturelle et Sportive d’Ambohidahy (ACSA) : ping-pong, tennis, piscine, billard, restauration
– Centre balnéoforme ultramoderne de l’Hôtel Colbert

En dehors de la ville
– Le Malaza Golf Club : golf, piscine, tennis, pétanque…
– Serana Racing Kart (SRK) : karting, run, autres jeux…

Les discothèques en vogue :

– Le Palladium et le Caveau (centre ville Antaninarenina)
– Le Six à Antaninarenina
– La suite 101 à Antaninarenina
– Le carré à Antanimena

Les cabarets :

– Le Glacier (en plein centre ville à Analakely)
– La Boîte de Jazz (Complexe hôtelier La Résidence à Ankerana)
– Occasionnellement, dans de nombreux restaurants et espaces en ville ou en périphérie.

CULTURE ET TRADITION MERINA

LES FÊTES ROYALES

LE SANTA-BARY

Une coutume pratiquée à l’époque de la Royauté, faisant partie des fêtes royales, se déroulant en début de chaque année. Reprise récemment par le Gouvernement actuel pour réhausser la tradition, elle consiste à accueillir au Palais les communautés paysannes représentatives de chaque région pour apporter les échantillons de leurs spécialités : lait, miel, anguilles, pintades…
Cérémonie pour amorcer l’année nouvelle et la rendre propice à tous les vœux de fécondité des humains et de fertilité de la terre.

LES BAINS DES RELIQUES ROYALES

En Imerina, c’est le «Fandroana» qui est une fête collective. Les cérémonies réunissent toute la communauté, et sont assorties de chants et danses.

LE HIRA GASY

Art populaire des Hautes Terres. Le Roi Andrianampoinimerina lors des grands travaux collectifs, offrait des spectacles édifiants à son peuple (spectacles moralisateurs). La tradition s’est perpétué, le Hira Gasy a toujours lieu dans les fêtes officielles. Les groupes de Mpihira Gasy sont aussi sollicités pour les fêtes familiales (Famadihana, circoncision…).

LE FANORONA

Comme un jeu d’échec mais typiquement Malagasy et se joue à 2. Pratiqué depuis le 14ème siècle dans chaque village royal. C’est un jeu qui exige beaucoup de patience et un exercice de stratégie qui a pour but d’avaler les pions de l’adversaire.

GASTRONOMIE

Les Hôtels et restaurants de tanà proposent des menus qui donnent l’embarras du choix. En outre les repas traditionnels malgaches à base de riz, de viande et de légumes qui sont très délicieux, on y trouve également toute sorte de cuisine européenne (française, italienne…) réunionnaise, mauricienne et asiatique.

Suivez le guide