Situé au Nord-est du pays dans une
grande péninsule appelée Masoala,
le Parc National Masoala est limité à
l’Ouest par la baie d’Antongil, à l’Est l’océan
indien. C’est un Complexe d’Aires Protégées
de 240.520 ha. Il est composé de 8 aires
différentes dont une grande parcelle terrestre
avec ses 3 extensions qui forment les parcelles
détachées, 3 parcelles marines et une Réserve
Spéciale, Nosy Mangabe. La Côte ouest
Masoala (Lohatrozona, Tampolo, Antalaviana)
et la Réserve spéciale de Nosy Mangabe sont
les sites incontournables pour découvrir le
Complexe d’Aires Protégées de Masoala. Le
Parc fait partie des rares endroits au monde où
la forêt primaire descend encore depuis 1.300
mètres d’altitude jusqu’à la mer.
Les attraits :
– 1.100 espèces de plantes terrestres dont
la plante insectivore endémique Tsiveravera
(Nepenthes masoalensis),
– Une cinquantaine d’espèces de palmiers
parmi lesquelles une dizaine ne se trouve qu’à
Masoala

  •  10 espèces de lémurien dont une endémique
    de la presqu’ile, le vari roux (Varecia rubra),
  •  102 espèces d’oiseau dont 60% endémiques
    à Madagascar parmi lesquelles le fameux aigle
    serpentaire (Eutriorchis astur), l’Autour de Henst
    (Accipiter henstii), le hibou rouge (Tyto soimagnei)
    sont sur la liste rouge de l’UICN et l’Eurycère de
    Prevost (Euriceros prevostii),
  • 65 espèces de reptiles,
  • 41 espèces d’amphibiens,
  • 4 espèces de tortues marines dont 3 sont sur
    la liste rouge de l’UICN



    Accès :
    Le Complexe d’Aires Protégées de Masoala est
    accessible aussi bien à partir d’Antalaha que de
    Maroantsetra où l’accès plus facile (une heure
    trente à deux heures en vedette rapide).